Panier 0

Shopping cart

0 items - 0,00 €




Methyl paraben, Ethyl paraben, Paraoxybenzoates, Methylisothiazolinone, Phénoxyéthanol, glycol, etc, etc ….voilà de quoi alimenter cette véritable soupe chimique servie dans les produits cosmétiques, de soins et d’hygiène.

Autant de composés allergisants, irritants, perturbateurs endocriniens voir cancérigènes selon certains scientifiques. Bon nombre de ces produits issus généralement de la pétrochimie sont utilisés en qualité de conservateurs. En respectant les pourcentages autorisés indiquent les industriels !!!!. Mais que devient un pourcentage autorisé lorsqu’on se douche au minimum une fois par jour, que l’on met une crème de jour protectrice chaque matin et une crème régénérante chaque soir, que l’on s’applique un masque chaque semaine ou que l’on s’enduise le corps chaque été de crème solaire. Certes, on ne va pas mourir sur le champ pour avoir fait usage de tels produits toxiques mais ces gestes quotidiens forment un maillon de plus dans cette chaîne infernale de toxicité infligée au corps humain  par le monde industriel. Qu’en est il des soins bio ?

Les soins bio alternatifs aux cosmétiques traditionnels

Des alternatives existent pourtant. En effet,grâce à une réglementation draconnienne, une traçabilité sans faille et le respect des bonnes pratiques de fabrication, les produits et ingrédients issus de l’agriculture biologique garantissent formellement l’absence de composés chimiques et de synthèse.

Pouquoi Bio et pourquoi pas seulement naturel ? Un produit Bio est forcément naturel mais l’inverse est loin d’être évident. En effet, un ingrédient issu de l’agriculture biologique est dépouvu de toute trace d’engrais chimique, de pesticide ou tout autre fongicide qui peuvent avoir sur l’organisme des conséquences aussi, voir plus désastreuses que les composés cités précédemment. D’autre part, les produits dits naturels peuvent présenter dans leur composition des composés chimiques comme les paraben ou autres, ce qui est formellement interdit dans la charte biologique.

Les soins bio sont chers. Certes, les produits biologiques sont un peu plus chers au même titre que les bons produits sont plus chers que les mauvais produits et encore, celà n’est pas toujours vrai. Produire une agriculture biologique comporte un surcoût idéniable qui aura tendance à impacter le porte-monnaie du consommateur. L’emploi d’engrais biologiques, le désherbage manuel, ou l’absence de conservateurs chimiques sont autant de contraintes à intégrer dans le produit fini.

Pour ce qui est des produits cosmétiques Bio, la notion de prix est moins évidente car il suffit de comparer les marques conventionnelles avec les marques Bio pour s’apercevoir que l’on a plus de chances de casser sa tirelire en achetant des marques non Bio.

Et la Biodiversité dans tout celà. Pouquoi les organismes certificateurs comme ECOCERT exigent la mention  » cosmétique écologique et biologique ». Les pratiques d’extractions des essences de plantes, de fabrication des produits finis, le choix d’emballages spécifiques et recyclables, la protection de la faune et de la flore en s’interdisant l’usage de produits toxiques font de l’industrie biologique un modèle plus respectueux de l’environnement et également plus respectueux des hommes et des femmes car véritablement propice au commerce équitable.

Latest Posts Blog

Lire toutes les actualités